Ces femmes qui se masturbent…

D’après un récent sondage (dont les chiffres sont à prendre avec un recul certain), 84% des hommes se masturbent régulièrement contre 42% des femmes seulement. Pourtant, le plaisir en solo est un bine reconnu par les sexologues du monde entier, comme participant à l’épanouissement sexuel et personnel de l’individu. 

Un acte sexuel toujours devalorisé
En effet, peu de femmes osent dire « Oui, je me caresse de temps en temps, parce que j’aime ça. » : Culpabilité, honte, peur du regard des autres… C’est aussi souvent une question d’éducation : les parents voient d’un mauvais oeil la sexualité affirmée de leur fille, et répriment plus facilement une fillette qui se masturbe qu’un garcon… La masturbation masculine semble plus saine, presque obligatoire, venant d’un besoin primaire affirmé, celle des filles semble presque contre-nature, ces dernieres devraient réussir à lutter contre ce besoin naturel. Malheureusement, la masturbation à l’adolescence est souvent indispensable à une future vie sexuelle intense et épanouie. Une mère qui interdirait à sa fille de se masturber (la plupart du temps insconsciemment) compromettrait les futurs plaisirs de son enfant lors de sa vie adulte.

Une question d’anatomie
Pour les garcons, tout est plus simple : leur sexe est externe, grandit avec eux. Naturellement, ils le touchent, l’observent, le regardent se mettre en erection et le caressent aussi naturellement. Pour les filles, pas si facile… Leur sexe est caché, elles ne le voient pas de facon naturelle, elles doivent le chercher et braver plusieurs interdits moraux (c’est un endroit sale, faut pas toucher…) pour l’étudier de prés. Rares sont les femmes qui se sont déjà regardé le sexe en face d’un miroir, et pourtant, cette facon de faire est source de beaucoup d’enseignement. Les petites filles découvrent souvent le plaisir par hasard, en grimpant à la corde, pendant qu’elles se douchent… Certaines, lorsqu’elles comprennent d’où vient ce plaisir s’autocensurent et s’interdisent de recommencer.

Le premier orgasme vient seul
En effet, selon les sexologues, il est difficile, voire impossible, d’obtenir un réel orgasme en couple, si on n’y arrive pas toute seule, lors de séances de plaisir solitaire. C’est mécanique, et logique. En effet, comment votre partenaire pourrait vous mener à un plaisir que vous-même ne connaissez pas encore? Selon les chiffres, 87% des femmes qui ne se sont jamais masturbées ne parviennent pas à l’orgasme lors de relations sexuelles à deux la premiere année. Celles qui se masturbent y parviennent à presque 90%. Et la mécanique est bien huilée : pour se masturber, toutes les femmes font d’abord appel à leur imaginaire, leurs fantasmes. L’excitation amenée à son summum, il leur suffit alors de se caresser de la manière qu’elle prefere. De cette facon, certaines femmes peuvent accéder à l’orgasme seule en quelques secondes! 

Comment se masturbent-elles?
La plupart des femmes (98.5%) se masturbent en stimulant leur clitoris : plus facile d’accés, cette caresse ne nécessite pas d’entrer dans la zone encore interdite (le vagin). 73% se caressent allongées sur le dos, 6% couchées sur le ventre, certaines croisent les jambes, les serrent l’une contre l’autre, d’autres écartent les cuisses, encore, elles peuvent utiliser un oreiller, un bout de tissu pour stimuler leur citoris… Mais ces facons de se masturber ne sont pas anodines : en effet, comme nous le savons, l’orgasme n’est rien de plus qu’un mécanisme précis : vous déplacez une piece et tout se déglingue. Une femme qui s’est toujours masturbée avec son oreiller, couchée sur le ventre, les jambes collées, mettra plus de temps à jouir assise, les jambes écartées avec un gode…

Quand et pourquoi se masturbent-elles?
Laissons tomber la rumeur qui dit que seules les celibataires en manque de sexe se masturbent. C’est même le contraire! Une femme en couple, épanouie sexuellement se masturberait plus qu’une femme seule. Ne dit-on pas que plus on pratique, plus on a envie de pratiquer? Beaucoup de raisons, aussi diverses que personneles peuvent conduire une femme à se masturber. Une femme en couple peut avoir envie de se masturber pour laisser libre court à son imaginaire : il est en effet parfois impossible de rever à ses fantasmes pendant les rapports à deux, l’envie de jouir rapidement, d’avoir une second orgasme après l’amour… 

La masturbation est donc une étape essentielle dans la vie sexuelles des jeunes filles, mais également un acte important pour les femmes de tous ages, qu’elles aient une vie sexuelles intense, ou non.

Laisser un commentaire