Le voyeurisme a de plus en plus d’adeptes!

Le voyeurisme est une recherche d’excitation sexuelle par le fait de regarder à leur insu des personnes dans leur intimité. Le voyeur se contente de regarder quelqu’un se déshabiller, prendre son bain, un couple faire l’amour… sans etre vu et sans avoir envie de s’approcher des personnes qu’il épie. Sommes-nous tous des voyeurs qui s’ignorent? Alors que les emissions de télé-réalité sont d’enormes succés et que le voyeurisme semble dés lors se démocratiser, certains se découvrent une passion de voyeurs amateurs…

Voyeurisme et naissance d’un interdit
Tout a commencé au jardin d’Eden, Eve et Adam étaient nus avant de croquer la pomme… Ce geste gourmand a fait naitre en eux la pudeur et l’interdit de montrer et de voir le corps et les organes sexuels de nos congénères. Le premier des tabous était né : on doit desormais vivre en cachant notre corps aux yeux du monde. Pourtant, à chaque naissance d’une nouvelle génération, l’apprentissage est à recommencer : en effet, les enfants ne naissent pas pudiques et au contraire, bien loin de la pudeur adulte, se complaisent à vivre et à évoluer nus et libres. La pudeur survient vers 6/7 ans, en fait lorsque l’enfant prend conscience de son corps et de sa sexualité qui doit etre « mise en veille » jusqu’à l’adolescence (dixit Freud). 

Voyeurisme et plaisir
Le voyeurisme consiste à prendre plaisir à assister, sans être vu, à des scènes érotiques. Cette pratique consiste à épier des personnes dans leur intimité. Le voyeurisme c’est aussi aimer connaître la vie privée, surtout intime, d’une personne inconnue. Le voyeur trouve l’essentiel de sa satisfaction dans cette pratique du voir sans etre vu. Le voyeurisme tel que le concoit et l’utilise la majorité des gens est, dans sa forme normale, un préliminaire à un futur acte sexuel. La vision d’une femme se dénudant ou d’un couple faisant l’amour est ce qui nous conduit à faire l’amour, ou à la masturbation.
Par contre, lorsque que le voyeurisme devient le sujet premier et unique de la sexualité, c’est à dire lorsqu’il n’est plus un simple préliminaire à une pratique sexuelle future, il est alors considéré comme une véritable perversion sexuelle.

Le voyeurisme aujourd’hui
Nous avons tous des tendances voyeur ou exhibitionnistes : en règle générale, les hommes aiment regarder les femmes, les femmes aiment séduire et donc se montrer. Désormais, on s’en cache moins qu’auparavant! Les femmes qui aiment montrer leurs corps, les hommes qui aiment surprendre des femmes dans leur nudité ne sont plus considérés commes des pervers. Le voyeurisme deviendrait-il un acte de préliminaire au sexe accepté et acceptable? L’eruption intense des emissions de télé-réalité, l’intrusion d’internet dans les salons et les PC du monde entier agrémentés de webcams passe-partout semblent vouloir nous le faire penser… 

Laisser un commentaire